Science Hack Day Brest 2018

Améliorons Notre ville ! (Art, culture, développement durable, urbanisme, énergie, climat, éducation, handicap, emplois, bien-être)

Idées Projet 2018

Voici les différents projets proposés pour le Science Hack Day Brest 2018 ! N'oubliez pas ! Le Science Hack Day est un événement ouvert ! Curieux, bricoleurs, conviviaux, sont les bienvenus, les seuls critères sont la curiosité, l'envie de faire ensemble dans l'intérêt général, que vous soyez spécialistes ou non !

Si un projet vous intéresse, n'hésitez pas rentrer en contact avec les porteurs de projets !

1. Projet InMoov in Brest

Le projet inMoov in Brest a pour ambition de proposer des visites à distance de certains lieux de sociabilité pour des personnes ne pouvant s'y rendre physiquement. Ces personnes peuvent être âgées, en situation de handicap, expatriées, privées de liberté,... Les lieux visés sont les espaces publics, les musées, les fablabs,…
Le robot est à l'heure actuelle imprimé en 3D et motorisé (tablette, kinect, arduino). L'idée serait de le placer dans certains lieux Brestois et les visites se feront grâce un casque de réalité virtuelle.
Le robot inMoov est un projet international open-source visant à développer des humanoïdes imprimés en 3D. Des centaines de projets ont fleuri à travers le monde avec des variantes innovantes qui permettent de s’approprier le robot, de le modifier, de l’améliorer et de participer à la communauté InMoov.
L'idée au Science Hack Day serait de travailler à la connexion de la vue du robot avec le casque "Oculus", imaginer le déploiement du projet sur le territoire.

Les équipiers recherchés sont : toutes personnes attirées par la robotique (même les débutants !), connaisseurs de l'internet des objets, toutes personnes ayant un attrait pour la réalité virtuelle et ses applications sociales, professionnels des musées et du milieu culturel en règle générale).

Contact : Erwan Joud
Email : arwen.wilde at gmail.com
Twitter :@inmoovbrest

2. Création d’un espace de travail collaboratif public, de type fablab, dédié aux végétaux

L'idée est d'imaginer un lieux Brestois où l'on pourrait explorer autour de la conception et de la fabrication collaborative autour du végétal (plantes, algues, champignons) comme sujet et ressource. Cela permettrait la réalisation de matériaux naturels et écologiques, fibres textiles ou fertilisants naturels.

Les équipiers recherchés sont : toutes personnes ayant un attrait pour les espaces publics collaboratifs, amateurs de culture en tout genre, de plantes, de botanique, des biologistes, des chimistes, des économistes, des ingénieurs.

Contact : Sylvain Pinotie, étudiant en Master Design à l’EESAB
Email : sylvain.pinotie at laposte.net


3. Accessibilité des lieux de culture pour les personnes en situation d’handicap visuel mais pas que...

L'idée serait de concevoir durant le Science Hack Day une maquette pédagogique connectée, tactile et modulable.
Cette maquette reproduirait le placement d'un orchestre ou d'un groupe de musique afin de permettre, dans un premier temps, aux personnes en situation d'handicap visuel de savoir où sont placés les instruments lors d’un concert. Ce projet est porté par l'UBO Open Factory, l’association Valentin Haüy, le conservatoire de Brest par l’intermédiaire d’Alexandra Vicherd.

Les équipiers recherchés sont : des amateurs de musique, de bricolage et de maquettage, toutes personnes désirant découvrir l'impression 3D, électroniciens, informaticiens, designer et toutes personnes sensibles aux questions d’accessibilité.

Contact : Emmanuelle Bargain, Association Valentin Haüy
Email : comité.brest at avh.asso.fr


4. Adaptation d'instruments de musique pour les personnes sourdes et malentendantes


L'idée du projet est de faire ressentir les notes de musique d'un instrument à des personnes sourdes et malentendantes.
Pendant le Science Hack Day un objectif pourrait être de réaliser un système sur lequel serait branché un instrument de musique. Ce système transmettrait par vibrations ou de signaux lumineux ou autres, chaque note de musique.
En d'autres termes, l'objectif est de transmettre la musique par d'autres moyens que le son! C'est là un second axe de réflexion voire de développement : quelle forme(s) donner au son? Quelles autres applications sont possibles?
La question est entière !
Ce projet est en partenariat avec le HandiLab de l'UBO Open Factory

Profils recherchés : amateurs de musique, passionnés d'art et de culture, toutes personnes sensibles aux questions d’accessibilité à la musique, Informaticiens, Spécialistes de traitement du signal, Designers.

Contact : Josselin Simion et Yannick Magnin
Email : josselin.simion at etudiant.univ-brest.fr

5. Ressenti musique

L'idée est de rendre les concerts accessibles aux personnes en déficience auditive grâce à la conception d’un gilet vibrant. Un prototype de ceinture transformant des sons en vibrations existe déjà. L’objectif de cette participation au Scienec Hack Day 2018 est d’améliorer ce prototype d’un point de vue design pour permettre une meilleure répartition des vibrations sur le corps, mais également amener une communication autour de la déficience auditive. En partenariat avec la Carène et le HandiLab.

Équipiers recherchés : Programmeurs, électroniciens, designers

Contact : Alexandre et Théo
Email : alexandrevalentin511 at free.fr


6. Canne blanche connectée

Un prototype de canne blanche connectée, détectant des obstacles grâce à la présence de capteurs ultrasons, a déjà été développé dans le cadre du HandiLab de l'UBO Open Factory. Le projet lors du Science Hack Day est d’améliorer ce prototype en lui ajoutant de nouvelles fonctionnalités, notamment l’intégration d’une caméra et la conception d’un algorithme de reconnaissance visuelle analysant l’image et transmettant les informations à l’usager de la canne blanche.

Équipiers recherchés : programmeurs, électroniciens, designers, spécialistes des objets connectés.

Contacts : Lamine, James et Thomas
Email : akhmadamballo at gmail.com


7. Un espace public ouvert et interactif de création artistique !

En s’inspirant des expériences urbaines d’échanges gratuits d’objets, des bibliothèques partagées, de boîtes d’échange entre voisins placées dans les rues, l'idée est d'inventer un espace de création artistique collaboratif, interactif et ouvert à tous !
Dans un tel lieu, chacun pourrait participer à la production d’oeuvres en perpétuelle évolution, à des work in progress ou encore réaliser des pièces éphémères. C’est un endroit où l’on communique autrement, où l’on se confronte aux aspirations et aux goûts des autres.

A explorer durant le Science Hack Day ?!
• Le concept : concevoir la philosophie et la structure du projet
• Le lieu : où peut se mettre en place, se situer un tel projet ?
• Quoi et comment : Quelles sont les pratiques et les techniques que l’on peut proposer aux gens, aux passants, aux habitants de quartiers ?
• Quels types de démarches institutionnelles, administratives et financières doit-on engager pour mener à bien le projet ?
• Quelle organisation pour faire vivre un tel espace ?

Equipiers recherchés : bricoleur, rafistoleur, amateur ou spécialiste d'aménagement d'espace, amateur de peinture, du travail bois, et surtout toutes personnes curieuses désireuses de créer ensemble !

Contact : Bruno Sentier
Email : sentier.assemblages at free.fr


8. Capteur de mesure de la qualité de l’air

En s’inspirant d’autres projets relatifs à des capteurs menés à Rennes ou à Barcelone, l’idée du projet est de réfléchir à la fabrication d’un capteur de mesure de la qualité de l’air à Brest et ses environs.
Avec ce capteur, chacun pourrait donc contribuer à son échelle à une meilleure compréhension du climat, des changements climatiques en cours et des actions à mener chez soi, dans son entreprise, dans sa ville …. pour diminuer son impact sur le climat.
Ce défi s’inscrit notamment dans le contexte des Plans Climat-Air-Energie Territoriaux en cours d'élaboration par les collectivités qui réfléchissent à leur stratégie de transition énergétique et écologique.
Les objectifs du défis sont (1) produire et tester un capteur qui mesure la qualité de l'air, (2) réfléchir à la manière dont on produit et partage ces données, avec qui et dans quel but, (3) imaginer des actions/outils de sensibilisation autour de ces enjeux, (4) envisager l’adaptabilité de ces capteurs à d’autres mesures (efficacité énergétique, mobilité…) en se basant sur des outils libres et des plateformes interopérables.

Le défi est porté par une série de partenaires : UBO Open Factory, UBO, Adeupa, Ener’gence, Brest Métropole, Pays de Brest et Data Terra.

Équipiers recherchés : programmeurs, électroniciens, designers, spécialistes des objets connectés, spécialistes du climat, spécialistes des données et de leur mise en partage… et toute personne curieuse souhaitant contribuer à cette action citoyenne.

Contact : jade.georis-creuseveau at dataterra.fr
cecile.guegan at dataterra.fr

9. Éconsole : Fabriquons ensemble une console de jeu vidéo durable

L'idée est de réaliser en équipe, pendant le week end du Science Hack Day, une console de jeu vidéo respectueuse de l’environnement dans sa production et son fonctionnement (exemple : rameur connecté pour la recharge ; matériaux de récupération ou recyclables pour que les gens les fabriquent eux-mêmes, etc.), et proposer un jeu à visée éducative pour informer sur le développement durable.

Equipiers recherchés : amateurs de jeu video, joueurs, bricoleurs, informaticiens, programmeurs, électroniciens, design.

Contact : Madina Fagon, élève en Terminale S au lycée Notre Dame du Mur, Morlaix.
Email : madina.fagon at gmail.com


10. Création d’objets autonome comme solutions alternatives pour vaincre la précarité énergétique

L'idée est de concevoir pendant le week end du Science Hack Day, une collection d’objets autonomes permettant aux personnes en précarité énergétique de vivre malgré les difficultés financières engendrées par ces dépenses énergétiques trop élevées.

Equipiers recherchés : Ingénieurs, mécaniciens, informaticiens.

Contact : Loïck Boudier
Email : gwadloick at gmail.com

11. Siège dynamique

Le projet serait de concevoir en équipe un siège dynamique. Lors du Science Hack Day nous aimerions concevoir une maquette de ce futur siège. Il sera composé en grande partie de matériaux de récupération et aura pour but de le rendre accessible à tous de par son prix raisonnable dû au réemploi de matériaux. Il devra aussi être adapté à une utilisation par des personnes à mobilité réduite. Ce siège aura pour fonction de retranscrire les sensations que peut procurer une simulation (ex : jeux, immersion VR...), il pourra aussi permettre à des personnes valides de vivre à travers la réalité virtuelle ce que vit une personne handicapée et inversement.

Besoins : matériaux de récupération pour le siège, déterminer les différentes solutions techniques permettant de rendre dynamique ce siège.

Équipiers recherchés : Bricoleurs, ingénieurs, électroniciens, toutes personnes susceptibles de pouvoir nous orienter dans ce projet.

Contact : Collard Amélie, Le Borgne Emilien, élèves de Terminale S au lycée Notre Dame du Mur, Morlaix.
Email : amelie.collard at eleves.ecmorlaix.fr / emilien.le-borgne at eleves.ecmorlaix.fr

12. Puiser de l'eau grâce au vent

Objectif :
L'objectif de l'association humaniste Enki & Stella, durant cet événement, est de prototyper différentes pompes à eau actionnées par différents types d'éolienne. Ceci dans une optique de développement durable , afin d'apporter une solution à basse technicité d'accès à l'eau pour tous, partout dans le monde.
Nous souhaitons rassembler un maximum de compétences et toute personne motivée par notre projet de développement durable est la bienvenue.

Matériaux:
Aucune contrainte. Tous les matériaux sont envisageables.

Equipe recherchée:
- ingénieurs, menuisiers, mécaniciens, plombiers, bricoleurs, étudiants, retraités, Mac Gyver, enseignants, créatifs, designers, éco-concepteurs, DAO, infographistes, bidouilleurs...

Contact:
Marc, Léa, Claire
enki.stella at gmail.com

13. Design en Commun ou l'ère technologique du recyclage et du partage des savoir-faire

Quel est l’avenir du design à Brest ?
Quels seront les matériaux utilisés ?
Quels seront les futurs partenaires ?

Parce que le recyclage n'est pas uniquement fait de meubles en palettes, il est essentiel de créer des partenariats avec les entreprises / industries locales pour valoriser leurs chutes. Afin d'avoir des matériaux qui répondent à la demande des créateurs / designers, cet atelier mènera une réflexion sur les matériaux de demain et sur la notion de recyclage. Chaque participant énuméra les matières qui lui semblent intéressantes à travailler. Il ne s'agit pas de trouver un usage mais seulement de faire le point sur les matériaux ou objets jetés après utilisation dans le milieu professionnel : un recensement des ressources locales et chutes industrielles mais aussi un recensement des créateurs et artisans locaux pour d'éventuelles collaborations qui valoriseraient leurs savoir-faire. Enfin les objets recyclés peuvent être aussi un assemblage de chutes industrielles et de ressources locales naturelles : lin, algue, saule, chêne. Il sera aussi l'occasion de faire un point sur les ressources naturelles bretonnes. Le tout sera retranscrit via la création d’un site internet et de cartes avec toutes ces informations.


L'objectif est la création d’une matériauthèque et d’un atelier partagé pour la réalisation de projets basés sur le recyclage. Car certes tout seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin !!!

Besoins matériels : Multiprises, ordinateurs et Wi-Fi pour la partie recherche sur internet et création du site qui illustrera ces recherches, 2 tableaux avec marqueurs, des post-it.

Équipier(e)s recherché(e)s : créateurs, designers, artistes, plasticiens, artisans, bricoleurs, bidouilleurs, informaticiens, philosophes, penseurs.

14. Projet Ocean Craft

Notre objectif est de créer des solutions simples pour faire face a la problématique du recyclage, en se focalisant sur la pollution engendrée par le pastique dans nos océans.
Nous travaillons sur un modèle de poubelles intelligentes qui pourraient être a disposition aussi bien en zone urbaine que rurale avec la capacité de trier les différents types de plastique puis de les envoyer directement aux entreprises locales qui leur donneront une seconde vie.
De cette façon, notre produit permettra de développer un modèle d’économie circulaire ou les entreprise s'engagent et utilisent des déchets plastique en tant que matière première et les citoyens seront payes pour prendre soin de l'environnement.

Membres de l’équipe: Maha (mtaher1 at pca.ac.uk ), Bradley (bs10671296 at pca.ac.uk ) et Charles (cw10511764 at pca.ac.uk )de l'Ecole d'Art de Plymouth

15. Projet Illumination connecté et écoresponsable du patrimoine : LUMINICONNECT

Le projet LUMINICONNECT a pour objectif la mise en valeur du patrimoine de la ville de Brest grâce à une illumination connectée écoresponsable et sans fil.
Dans un premier temps nous proposons de travailler sur le château de Ker Stears du lycée Fénelon. C’est un château néogothique construit entre 1882 et 1894, accroché à la falaise en surplomb du port de commerce. L’histoire du château est présentée dans cet article [1], et quelques photos dans le lien suivant [2]. Ce château est un monument historique de la ville Brest et présente beaucoup de trésors architecturaux sur sa façade ou dans son parc.

L’idée est donc de mettre en place un éclairage du château et de son parc tout en respectant une problématique de développement durable et surtout sans dénaturer le site. Le dispositif doit être notamment invisible au visiteur. Il faut donc trouver une solution discrète, simple à mettre en place et autonome en termes de consommation d’énergie. De plus, afin d’ajouter de l’attractivité, il est important que l’illumination puisse être commandée sans fil. En effet, l’idéal serait d’utiliser une application qui permettrait d’allumer soit toute la façade ou soit de se concentrer sur une partie du bâtiment, dans le but, par exemple, d’expliquer l’architecture ou de raconter une histoire.

L’idée de la commande des lumières associée à une application sur smartphone pourrait être alors généralisée à l’ensemble des monuments de Brest. Une visite de la ville la nuit permettrait aux visiteurs de découvrir les détails de l’architecture animé par la lumière sous un autre jour.

L’équipe est la recherche de passionnés d’art, d’électroniciens, informaticiens, de débrouillards et de toutes personnes motivées. Ambiance et bonne humeur garantie.

[1] https://www.letelegramme.fr/local/finistere-nord/brest/ville/kerstears-le-chateau-miracule-21-09-2009-560662.php
[2] http://www.madameordinaire.com/2014/11/le-chateau-de-ker-stears-a-brest.html

Contact : Isabelle Labaume
i.labaume at estran-brest.education

16. les fous de trocs

La génèse de se projet s'inscrit dans la continuité d'un projet qui naquit durant le séminaire Economie Sociale et Solidaire au sein du Master 2 Urbanisme et Aménagement de l'institut de Géoarchitecture. Durant ce séminaire, nous avons développer le concept de food truck qui fonctionnerait grâce aux surplus des jardins partagés présents sur le territoire de la métropole brestoise.

L'objectif de notre participation au Science Hack Day serait la conception d'un outil informatique (application, site web...) qui :
- facilitera la logistique du foodtruck dans le "ramassage"
- Mettra en relation des jardiniers et, peut être, inscrira des particuliers en possession d'un jardin dans le réseau de trocs potagers.

Equipe recherchée :
- ingénieurs, informaticiens, étudiants, retraités, enseignants, créatifs, designers, infographistes, bidouilleurs, Eco-Zuckerberg...
Contact : pierrealan.jobic at gmail.com